Passivité parentale : sept pièges a éviter avec son enfant

Article : Passivité parentale : sept pièges a éviter avec son enfant
Étiquettes

Passivité parentale : sept pièges a éviter avec son enfant


L’éducation des parents élève un enfant, mais leur passivité entraine sa ruine.


Madiou Diallo a écrit : « L’avenir d’une nation ne peut se trouver que dans sa capacité à éduquer ses enfants. » C’est une vérité qui n’est pas sans grande importance car, comme on dit chez nous en Haïti, les enfants d’aujourd’hui sont les adultes de demain. Les parents doivent ainsi apprendre à bien éduquer leurs enfants s’ils veulent que leur vieux jours soient heureux. C’est en ce sens que des psychologues présentent certaines attitudes et comportements parentaux qui peuvent contribuer au mauvais comportement de certain enfant. Voici sept pièges à éviter :

1. Donner à l’enfant tout ce qu’il veut

Il n’est pas bon de trop frustrer son enfant mais si on lui donne tout ce qu’il veut, il grandira en pensant qu’il a le droit à tout. Pourtant, il y a des désirs chez l’enfant qui ne sont pas des besoins essentiels pour sa vie et sa survie. Si certaines barrières ne sont pas établies, cela risque de lui être très néfaste.

2. S’amuser à rire quand son enfant prononce des propos malsains

Il est important de veiller à ce que les enfants aient un langage poli et adapté à son âge, qui répondent aux valeurs de sa famille. Si un parent s’amuse à rire quand son enfant prononce des propos incongrus sans rectifier le tir, l’enfant peut grandir avec l’idée que le manque de respect est normal et amusant.

3. Ne pas réprimander son enfant pour une mauvaise conduite

Aujourd’hui, il est triste de voir comment les valeurs familiales s’enfuient dans la nuit éternelle des temps. Le dépérissement social est bien la conséquence ultime de l’effritement des valeurs qui constituaient le socle de la société. Il y a des normes et des règles sociales à respecter. L’enfant a besoin qu’on lui apprenne à le faire.

4. Ranger le désordre commis par l’enfant sans l’impliquer

Il est des enfants qui font parfois de leur chambre un espèce de bordel. Tout est en désordre. C’est bien, pour l’enfant, de jouer. En jouant, il peut organiser, désorganiser et réorganiser les objets qui sont dans sa chambre comme les jouets, par exemple. Cependant, il doit apprendre à tout remettre en ordre. Ce n’est pas aux parents de le faire à leur place. Le cas échéant, il risque de grandir dans l’incapacité d’assumer ses responsabilités.

5. Paniquer quand l’enfant crie pour un changement de programme télé ou d’activité

L’enfant, en grandissant, doit pouvoir établir la différence entre un adulte et lui-même. De même, il y a des programmes pour enfant et d’autres pour adultes. En regardant la télévision par exemple, les parents d’un enfant ne doivent pas se sentir gênés par sa réaction lorsqu’il désire changer de chaîne. Il est inadmissible de laisser un enfant écouter de la musique qui n’est pas appropriée. Cela peut provoquer une distorsion de la réalité chez l’enfant et lui fait développer des comportements inappropriés.

6. Ne pas faire preuve de discernement lorsque l’enfant lui demande de l’argent

Que c’est bien, de pouvoir donner à ses enfants les moyens de subvenir à ses besoins ! Par ailleurs, si l’argent est un bon serviteur, c’est aussi un mauvais maître. Son mauvais usage peut peser lourdement sur l’avenir d’un enfant. Donner de l’argent sans contrôle à un enfant peut l’emmener à en voler lorsqu’ils ne peuvent pas l’obtenir. Autrement dit, il faut savoir quand donner de l’argent à son enfant pour ne pas le gâter.

7. Toujours être du côté de ses enfants, même lorsqu’ils sont en tort

C’est une très mauvaise pratique pour des parents de vouloir défendre ses enfants à tout prix, même lorsqu’il est confirmé qu’ils sont en tort dans le cadre d’un acte commis. Ces parents peuvent faire grandir l’enfant avec l’idée que les autres le persécutent lorsqu’ils essaient de l’aider à se redresser de certaines faiblesses. 

Tant vaut l’enfant, tant vaut le futur d’un pays. Il est donc indispensable que les parents montrent la voie à suivre à leurs enfants, afin qu’ils ne s’en détournent pas lorsqu’ils seront plus âgés. Ils doivent être des modèles pour eux, en leur traçant la route par le biais d’exemples capables de contribuer à une société plus juste et équitable.

Onyl Gédéon, le leaderologue

Partagez

Commentaires