Le rôle de la femme au foyer: une approche managériale pour comprendre les dynamiques des relations conjugales

Article : Le rôle de la femme au foyer: une approche managériale pour comprendre les dynamiques des relations conjugales
Crédit:
22 mars 2021

Le rôle de la femme au foyer: une approche managériale pour comprendre les dynamiques des relations conjugales

La famille: une institution à part entière

A l’instar de toutes les formes d’entreprises les plus connues, la famille, bien qu’elle ne soit pas, au sens classique, une entreprise formelle, existe pour être dirigée selon des principes clairs, si l’on veut qu’elle donne les résultats escomptés. Cependant, l’un des problèmes auxquels elle fait face est le manque de clarification sur la manière dont chaque membre doit jouer son rôle pour qu’elle fonctionne bien. Ce déficit est d’autant plus crucial pour la femme qui, le plus souvent se trouve prise au piège dans un rapport dominant/dominé. Quelle devrait donc être la place de la femme au foyer pour que la famille s’épanouisse à profusion? Une analyse des différents rôles et des liens qui existent entre l’homme et la femme devrait permettre de faire jaillir la lumière autour de la question.

Vivre en famille est une question de rapports

Dans un foyer, tout est question de rapports, que ce soit au sexe, aux revenus, aux tâches et à l’éducation. Voila pourquoi il est difficile d’y vivre sans qu’il y ait parfois des heurts. Il faut souligner que, quelque soit le niveau de formation académique des personnes qui vivent en couple, la possibilité pour qu’il y ait des conflits entre elles est toujours présente. C’est normal puisqu’elles sont issues de famille différentes. Mais, ce qui pose davantage de problèmes c’est le déséquilibre au niveau des rapports. Comment, au fait, peut-il s’exprimer?

Le déséquilibre au foyer lié au sexe

À ce point de vue, il faut souligner deux choses. Tout d’abord, il s’agit de la courbe de satisfaction de chaque partenaire. D’habitude, les femmes prennent plus de temps pour jouir que les hommes. Si, en fait, aucun exercice de communication ne se fait au préalable pour discuter des zones provocatrices de sensations (érogènes) menant plus vite aux satisfactions, la femme pourra se sentir frustrée pour n’avoir pas pu jouir pleinement du rapport. Un autre problème est la question de position. Certains hommes peuvent se sentir supérieurs quand ils sont au-dessus, ou dans n’importe quelle position qui lui permet d’avoir une vue dominante du physique de la femme. Pourtant, il faudrait toujours inverser les positions et se demander comment ça marche mieux pour chacun. C’est nécessaire puis qu’il ne s’agit pas d’une compétition mais d’un exercice à deux, où chacun est là pour l’autre dans une perspective de bénéfices réciproques.

Le déséquilibre lié aux revenus

Dans certains pays, les disparités entre les hommes et les femmes sont telles que ces dernières perçoivent des salaires nettement inférieurs à ceux des hommes. Il est des cas où la société leur interdit d’occuper certaines fonctions et de travailler à certains postes. Quand cela arrive, la société crée les conditions nécessaires pour que les hommes dominent sur elles. C’est comme dit le vieil homme: “Qui finance, commande.”

Le déséquilibre lié aux tâches

Dans certaines sociétés, certaines tâches comme faire la vaisselle et la lessive sont réservées uniquement aux femmes alors que dans d’autres ce sont les deux genres qui les font. De plus, il se trouve que, dans certains cas, ce sont les femmes qui restent aux foyers pendant que les hommes vont travailler ailleurs. Mais, par manque d’éducation ou par méchanceté, certains hommes se contentent de minimiser les activités de ménage alors qu’elles sont très consumantes, et dépassent de loin certaines tâches accomplies dans un travail de bureau. Si les hommes prennent du temps pour évaluer le niveau de fatigue que ces travaux apportent aux femmes et le niveau de créativité qu’ils leur exigent pour qu’ils soient acceptables, ils finiront par avoir une attitude plus positive par rapport au travail des femmes aux foyers.

Le déséquilibre par apport a l’éducation

L’un des problèmes auxquels font face les femmes est celui des grossesses précoces et de l’allaitement des enfants. Ce sont deux activités qui consomment beaucoup de temps. Ensuite, il ne faut pas oublier aussi que dans certaines sociétés, ce sont les filles qui font les tâches ménagères, cela affecte la qualité de l’éducation qu’elles reçoivent puisqu’elles n’ont pas toujours suffisamment de temps pour étudier comme les garçons. En conséquence, devenues femmes, elles sont donc moins compétitives par rapport aux hommes.

Pour une redéfinition des rapports entre les hommes et les femmes

A ce niveau du débat, il est important de signaler qu’il faut arrêter les machines qui produisent les inégalités entre les hommes et les femmes. Cela demande une prise de conscience du problème afin d’y remédier. Il va falloir redéfinir les rapports en élaborant des lois qui pourront poser les bases pour une société égalitaire. De plus, un investissement dans une campagne d’éducation visant a déraciner les mauvaises pratiques et provoquer un changement de mentalité demeurent tout à fait légitime. Quand cela arrive, la société en sortira en gagnante et plus productive.

Onyl Gédéon, Facilitateur social

Étiquettes
Partagez

Commentaires

Stephane ROMULUS
Répondre

C'est un article interessant qui touche des points très pertinants concernant les rapports entre les hommes et les femmes que je suggère à beaucoup de mes collègues à lire...
Les sociétés n'étant pas statyques, recquièrent évidemment cette redéfinition des rapports entre hommes et femmes constituants les familles. Je trouve que l'auteur tient compte d'un élément déterminant pour y parvenir: L'éducation !

Onyl
Répondre

Bonsoir Stephane,
Merci d'avoir lu mon article. En effet, j'ai propose deux choses a la fin de l'article pour reduire les disparites entre hommes et femmes: des lois appropriees et un investissement dans l'education. Veuillez lire le dernier paragraphe.

Jean Jude
Répondre

Je vous félicite pour la rédaction de cet article.

Marjorie Gaussaint
Répondre

Très édifiant.Je vais proposer ce texte à mes étudiants pour qu'ils en débattent

Onyl
Répondre

Chere Marjorie,

Je suis content que tu aies pu lire mon article. Le fait de proposer a tes etudiants d'en discuter m'interessent au plus haut degre. S'il y a en effet des sujets particuliers sur lesquels tu souhaiterais que tes etudiants echangent avec moi, je serai ravi d'ecrire davantage sur ces sujets.